La récitation verset par verset

Puis il (SalALLAH A3leyhi wa SALAM) récitait la Sourate Al-Fatiha verset par verset :


"Au nom de DIEU, LE TOUT MISÉRICORDIEUX, LE TRÈS MISÉRICORDIEUX"

[Il (SalALLAH A3leyhi wa SALAM) s'arrêtait, puis il (SalALLAH A3leyhi wa SALAM) disait]


"LOUANGE À DIEU, SEIGNEUR DES MONDES"

[Il (SalALLAH A3leyhi wa SALAM) s'arrêtait, puis il (SalALLAH A3leyhi wa SALAM) disait]


"LE TOUT MISÉRICORDIEUX, LE TRÈS MISÉRICORDIEUX"

[Il (SalALLAH A3leyhi wa SALAM) s'arrêtait, puis il (SalALLAH A3leyhi wa SALAM) disait]


"MAÎTRE (MALIKI) du Jour de la Rétribution [...]"

Ainsi, jusqu'à la fin de la Sourate, toute sa récitation se faisait de cette façon : Il (SalALLAH A3leyhi wa SALAM) s'arrêtait au début de chaque verset et n'enchaînait pas avec le suivant. (Abou Dawoud, As Sahmi (64-65), al-Hakim l'a authentifié et Adh-Dhahabi l'a approuvé. Il est référencé dans Al-Irwa' (343) et il est rapporté par Abou 3Amr Ad-Dani dans Al-Mouktafa (5/2), et il a dit : "Ce hadith a de nombreuses voies de transmissions, et c'est une référence dans ce chapitre", puis il a dit : "Un groupe des imams parmi les Salaf et des savants anciens dans la lecture [du Coran] préféraient s'arrêter à chaque verset, même s'ils sont liés entre eux [par le sens]."

Je dis : C'est une Sounnah de laquelle se sont détournés la plupart des récitateurs du Coran à cette époque, sans compter les autres.

Parfois il (SalALLAH A3leyhi wa SALAM) récitait :



[MALIKI : Sans prolonger le "a"]. (Tamam Ar-Razi dans Al-Fawa'id. Ibn Abi Dawoud dans Al-Masahif (7/2), Abou Na3aym dans Akhbar Asbahan (1/104). al-Hakim l'a authentifié et Adh-Dhahabi l'a approuvé. Et cette manière de lire a été rapportée par de nombreux Compagnons, tout comme la première : "MALIK." "en allongeant le "A")"

Retour