La Prière du malade assis

3Imran ibn Housayn a dit : « Je souffrais d'hémorroïdes, j'ai donc interrogé le Messager d'ALLAH (Sal ALLAH A3leyhi wa SALAM) et il m'a répondu : « Prie debout, si tu n'en es pas capable, alors assis, si tu n'en es pas capable, alors [allongé] sur le coté ». »

3Imran ibn Housayn a dit aussi : « Je l'ai interrogé à propos de la prière assis et il a dit : « Prier debout, c'est mieux, et la récompense de celui qui prie assis est la moitié de celle de celui qui se prie debout. Celui qui prie couché (et dans une autre narration : allongé) a la moitié de la récompense de celui qui prie assis ». »

(Al-Boukhari, Abou Dawoud et Ahmad. Al-Khatabi a dit : « Ce qui est désigné dans le hadith de 3Imran est le malade qu'on suppose capable de faire un effort et de se lever avec difficulté. La récompense de celui qui prie assis est de la moitié de celui qui prie debout, afin de l'encourager à se lever, bien que rester assis soit permis. »)

On désigne [dans ce hadith] la personne malade.

Anas (Radia ALLAH 3Anhoe) a dit : « Le Messager d'ALLAH (Sal ALLAH A3leyhi wa SALAM) est arrivé devant les gens qui priaient assis pour cause de maladie, il leur a dit : « En vérité, la prière de celui qui prie assis [vaut] la moitié de la prière de celui qui prie debout. » (Ahmad et Ibn Madjah avec une châine de rapporteurs authentiques)

Une fois, « il visita une personne malade et la vit prier accoudé sur un coussin. Il le prit et le jeta. L'homme prit alors un bâton pour s'appuyer dessus dans la prière, mais [Le Prophète (Sal ALLAH A3leyhi wa SALAM] le prit et le jeta. Il dit alors : « Prie [assis] par terre si tu peux, sinon, fais des mouvements de tête, et baisse-toi plus pour la prosternation que pour l'inclinaison. »

(At-Tabarani, Al Bazar, Ibn As-Samak dans ses hadith (2/67) et Al-Bayhaqi, et sa chaîne est authentique comme je l'ai montré dans As-Silsilat ous-Sahihah (323))

Retour