Ce qui annule (litt. "coupe") la Prière

Il (SalALLAH A3leyhi wa SALAM) disait : "La Prière d'une personne est annulée, si elle ne pose rien devant elle de la hauteur de l'arrière d'une selle, par [le passage] d'une femme [qui a ses menstrues](3), d'un âne et d'un chien noir." Abou Dhar (Radia ALLAH 3Anhoe : "Je demandai : "Ô Messager d'ALLAH (SalALLAH A3leyhi wa SALAM), pourquoi le chien noir plutôt que le brun ?" Il (SalALLAH A3leyhi wa SALAM) dit : "Le chien noir est un diable"." (Mouslim, Abou Dawoud et Ibn Khouzaymah (1/95/2). Voir mes livres Tahdhir ous-sadjid bit-tikhadhil-qoubouri masadjid et ahkam oul-djana'iz wa bida'ouha.)

(3) C'est-à-dire pubère. Et le sens arabe du verbe Qata3a (couper) indique l'annulation de la Prière. Quand au hadith : "Rien ne coupe la Prière", c'est un hadith faible comme je l'ai montré dans Tamam al-Minah (page 306) et ailleurs.

Retour